INFO DERNIERE: Marcel a terminé sa migration de retour et est arrivé sur son site de reproduction!

20 Mai 2014

Du 3 Décembre 2013 au 21 Avril 2014, "Marcel" a hiverné sur une zone assez réduite, de quelques kilomètres de large, 50 km au Sud de Bamako, sur les berges du fleuve Niger.

Le 23 Avril, "Marcel" a soudainement quitté cette zone, et a parcouru en moins de 48 heures plus de 1000 km, en suivant un axe plein Nord en plein milieu du Sahara.

 

TB avec Argos.jpg
TB avec Argos.jpg

press to zoom
TB avec Argos.jpg
TB avec Argos.jpg

press to zoom
1/1

Après avoir passé au moins 24 heures en plein désert, il a atteint le Maroc le 25 Avril, puis fait une halte migratoire jusqu'au 4  Mai au Nord de l'Atlas, dans la région de Béni Mellal, dans un secteur de cultures irriguées. Le 6 Mai, il avait rejoint le continent européen et se situait en Andalousie non loin de la ville d'Osuna. Il n'y passait que peu de temps puisque que le 8 Mai à 20h00 (GMT) il repartait en direction de la France. Le 11 Mai à 01h51, il se trouvait en France, près d'Angoulème, toujours en mouvement. Il atteignait sa destination finale, la forêt de Chizé (Deux-Sèvres) la même nuit vers 05h00. Les localisations les plus récentes dont nous disposons indiquent que Marcel est revenu sur le site même où il avait été capturé en Mai 2013. En journée il s'aliemente sur les parcelles agricoles aux alentours de la forêt...

Depuis le 2 Octobre, "Jean Marie" est toujours localisé à la frontière entre le Sahara Occidental et la Mauritanie, près de la localité de Choum. Le stationnement prolongé de cet oiseau au beau milieu du Sahara, dans un milieu aride et vraisemblablement pauvre en eau et en nourriture devient préoccupant et laisse présager une issue funeste.. La balise continuant à émettre nous avions encore un espoir, toutefois à ce jours aucun mouvement significatif ne se dessine, nous allons donc officiellement considérer Jean Marie comme probablement mort en Octobre, pendant sa migration post-nuptiale.

"Jacky" n'émet plus depuis le 20 septembre, date à laquelle il se trouvait non loin de la forêt de Chizé (Poitou-Charentes - Deux-Sèvres).

L'équipe "migrateurs terrestres"

Notre équipe travaille essentiellement sur les migrateurs terrestres (Alaudidae, Turdidae et Columbidae), dont la tourterelle des bois fait partie.

Notre activité de recherche se décline selon plusieurs axes: évaluer les tendances des populations, estimer les traits démographiques, comprendre et mesurer l'impact  des facteurs naturels et anthropiques  sur la dynamique des populations.

 

L'équipe: Jean-Marie Boutin (Ingénieur), Hervé Bidault (Ouvrier), Cyril Eraud (Ingénieur), Sylvie Denfert-Forgeard (Secrétaire), Hervé Lormée (Ingénieur des travaux), Bernard Mauvy (Technicien), Marcel Rivière (Bagueur bénévole), Denis Roux (Chef technicien).

 

Organisme:

Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage

Thématiques de recherche
  • Dynamique des population

  • Taille des populations françaises et tendance

  • Génétique  des populations européennes

  • Identification des voies et haltes migratoires